En avril 2008, nous avons quitté définitivement le Val d'Oise pour les Landes, et donc le réseau a dû suivre le mouvement.

Le problème était le suivant : comment démonter, transporter, stoker, puis remonter un réseau de 8,60m de long et 2m de large ?

Lors du tout début de la construction du réseau vers 1981, je disposais d'une pièce de 5,60m de long et à cette époque, il ne m'était pas venu à l'esprit qu'un jour je devrai déménager. De ce fait, toute la partie du réseau où se trouve la gare et les dépôts, avait été construite d'un seul bloc, soit un caisson de 5,60m de long, ce qui le rendait intransportable en l'état. Il apparu très vite que ce caisson devrait être coupé en trois morceaux.

Photo_031__d_coupes

La première coupe, m'a posé quelques problèmes, car je devais couper 8 voies, et bien sûr je ne voulais surtout pas couper sur les aiguillages. Un seul emplacement répondait à cette exigence, mais à cause de cela, cette coupe se faisait à quelques centimètres d'un cadre transversale inférieur. Je n'avais plus suffisamment de place pour refaire correctement la liaison des 2 faces verticales, à l'avant du caisson au moment du remontage. Une coupe en Z a résolu le problème. La coupe a été faite, par tronçonnage à la mini perceuse, des 16 rails et puis, découpe à la scie fine à main du plateau. 

La deuxième coupe s'est faite sans problème particulier, puisque tombant entre deux traverses inférieures, suivant la même méthode.

Pour les autres parties du réseau, se fût plus facile, puisque ces éléments ont été refait lorsque j'ai modifié le réseau, pour passer du français au réseau US, et, qu'à ce moment je les ais construit en plusieurs modules démontables. Tout l'ensemble une fois démonté, faisait 11 éléments dont les dimensions allaient de 1,1m à 2,5m de long, et certains plus de 50cm de haut. 

10_recadr_e

Autre sujet de réflection : comment maintenir en place les modules lors du démontage des vis les fixant aux murs et celles les assemblant entre eux, sans que tout s'écroule ? Partant de là, comment les réinstaller facilement en se gardant la possibilité de les déplacer, de les maintenir à hauteur et de les mettre de niveaux, sans avoir recours à plusieurs personnes.

DSCF0253

J'ai donc réalisé quatre pieds télescopiques en tube métallique avec roulettes et vis de réglage de hauteur. Chaque pied est réalisé avec deux tubes carrés en acier d'un mètre de long, l'un de 25mm coulissant dans un de 30mm. Sur les tubes de 25, un trou de 8 mm et un écrou de 6mm soudé face au trou, permet de mettre en place une vis de blocage.

DSCF0246

A l'extrémité des tubes de 25, j'ai emboîté en force des embouts de pied de table taraudés à 8mm dans lesquels viennent se visser des roulettes. Ce système permet de régler parfaitement la hauteur.

DSCF0243

DSCF0247

Avec cet équipement, le démontage devient simple, il suffit de fixer par des serres-joint ou des vis, un pied à chaque coin à l'intérieur du module, de régler les pieds en hauteur pour qu'ils soient bien en appui au sol, ensuite de démonter les vis qui fixent le module au mur et celles qui les relient entre eux. Une fois libre, le caisson est déplacé facilement et amené au dessus de deux tréteaux réglables en hauteur. En jouant sur les vis de réglage, on dépose le module sur les tréteaux et il ne reste plus qu'à démonter les pieds. Voila l'opération de démontage réalisée facilement, sans risques et par une seul personne.

25_recadr_

N'ayant malheureusement pas fait de photos lors du démontage, on voit sur la photo ci-dessus la même opération lors du remontage.

Mais avant toutes opérations de démontage, il a fallu ranger tous les éléments qui n'étaient pas fixés à demeure sur le réseau. Tous les bâtiments, petits décors, véhicules routiers, accessoires, ont été rangés dans des caisses en plastique et dans des tiroirs d'un caisson de rangement, en fonction de leur volume et de leur fragilité.

DSCF0258

DSCF0262

Pour le matériel roulant, par bonheur, j'avais conservé près de 90% des boites d'origine des wagons. Donc remise en place dans leur en boite respective des quelques 250 wagons et voitures pour leur rangement dans les tiroirs.

DSCF0266

Pour les locomotives, je vous ai expliqué précédemment qu'elles sont couplées électriquement par deux, trois voir quatre en unité multiple, donc pas question de les ranger dans leurs boites d'origine. J'ai donc réalisé une valise, avec deux compartiments superposés en mousse. Toutes les machines sont ainsi à l'abri des chocs et faciles à transporter.

DSCF0259

DSCF0261

Pour le câblage, il a fallu déconnecter tous les fils d'alimentation au niveau des moteurs d'aiguillages et au départ du TCO. Cela représente une pieuvre de près de 150 mètres de fil. Mais lorsque j'avais fait le câblage, j'avais prévu cette situation et fait en sorte que de démontage soit facile, ainsi que le remontage, je vous expliquerai cela en détail plus tard .


Le transport.

Comment transporter 11 modules de 1,10 à 2,50 mètre de long, et sans casse si possible ?

Il était évident que cela n'était pas possible par le camion du déménagement, premièrement pour un problème de volume, qui aurait augmenté significativement le coût, ensuite il fallait pouvoir fixer les modules pour éviter qu'ils ne sautent pendant le transport, opération que n'auraient pas pris en compte les déménageurs.

Deuxième possibilité envisagée, la location d'une camionnette. Là, il n'était pas possible de mettre à plat tous les modules sur le fond du véhicule, il fallait donc faire un double, voir un triple plancher en élévation pour pouvoir y poser et fixer tous les modules. Cette solution aurait nécessité beaucoup de bois et un manque de temps pour réaliser cette structure et faire un aller-retour de 1700 kilomètres pendant un week end. 

La troisième solution que j'ai adoptée, c'est l'achat d'une remorque dont la caisse fait 2m x 1,05m. Une remorque est toujours utile, surtout lorsque l'on fait construire. Les dimensions de la caisse ne permettait pas de mettre tous les modules, mais j'ai réalisé un coffre de 2,50m de long sur 1,20 de large, s'ouvrant aux deux extrémités. Ce coffre était fixé sur le dessus de la caisse de la remorque et l'ensemble permettait le transport d'un module dans la caisse en partie basse de la remorque et deux dans le coffre supérieur. Les modules étaient fixés au plancher par des équerres pour éviter qu'ils sautent et se détériorent en cours de route. Au final il y eut très peu de casse, seul quelques éléments décollés. Trois voyages ont été nécessaire pour transporter les onze modules, les deux plus courts rentrant dans la coffre de la voiture.

Tout ce matériel a été stoké dans un grenier chez des amis Landais de l'automne 2007  au printemps 2010.

A suivre..........